Nos objectifs




Le Plan de cohésion sociale (PCS) s’efforce de promouvoir l’exercice de 6 droits fondamentaux de compétence régionale :

  • le droit à un revenu digne ;
  • le droit à la protection de la santé et à l’aide sociale et médicale ;
  • le droit à un logement décent et à un environnement sain ;
  • le droit au travail ;
  • le droit à la formation ;
  • le droit à l’épanouissement culturel et social

par le biais du développement social des quartiers et de la lutte contre toutes les formes de précarité, de pauvreté et d’insécurité au sens large.

La mise en oeuvre du Plan se décline en actions coordonnées au sein de 4 axes :

  • l’insertion socioprofessionnelle,
  • l’accès à un logement décent,
  • l’accès à la santé et le traitement des assuétudes,
  • le retissage des liens sociaux, intergénérationnels et interculturels.

Le Plan se construit à partir d’un indicateur synthétique d’accès aux droits fondamentaux (ISADF) fourni par l’IWEPS (Institut wallon de l’Evalutation, de la Prospective et de la Statistique) et d’un diagnostic local de cohésion sociale.

L’indicateur synthétique d’accès aux droits fondamentaux mis en place par l’IWEPS mesure le niveau de cohésion sociale de chaque commune wallonne. Celui-ci rend compte de l’accès de la population de la commune aux 6 droits fondamentaux et à un facteur de risques par rapport au maintien de la cohésion sociale sur le territoire de la commune.

Il sert donc à évaluer la situation de départ de la commune au regard de ces droits mais ne constitue en rien un indicateur d’évaluation des actions menées ni de leur impact sur la cohésion sociale. Le diagnostic de cohésion sociale, réalisé par les acteurs locaux, recense les initiatives, publiques ou privées, déjà mises en oeuvre sur le territoire de la commune mais aussi les attentes de la population et les besoins à rencontrer.