Le contournement : un projet de plus de 30 ans


le-contournement-un-projet-de-plus-de-30-ans

Le contournement de Marche-en-Famenne, dont la dernière partie a été inaugurée ce jeudi après-midi, est le fruit d’une réflexion entamée il y a plus de 30 ans par le Bourgmestre, André Bouchat, le Collège communal et le Conseil communal, et le Service public de Wallonie, les voiries étant de compétence de la Région wallonne. La première trace tangible, après la voirie près du Camp Roi Albert fin des années 70, en est la route industrielle du Gerny.

Ce contournement a un objectif, depuis le début : sortir progressivement le trafic de transit de Marche-en-Famenne. Il a aussi permis le développement de l’activité économique et commerciale, au Wex et à la Pirire. Comme vous pouvez le constater sur la carte ci-dessous, il recentre aujourd’hui Marche-en-Famenne dans un espace territorial beaucoup plus cohérent.

Le Boulevard urbain fait partie intégrante de cette vision à long terme, puisque laisser quatre bandes de circulation dans la traversée aurait relégué le contournement dans la catégorie des travaux inutiles. Comme l’a indiqué le Bourgmestre lors de l’inauguration ce jeudi après-midi, pour le seul tronçon entre le Wex et la Nationale 4, on compte plus de 9.000 véhicules et 2.200 poids lourds par jour, dans les deux sens; et pour le tronçon du Gerny (N836), 5.000 voitures et 900 camions par jour, dans les deux sens.

Selon les projections du SPW, le dernier tronçon du contournement devrait absorber, dans un premier temps, 4.000 véhicules et 1.200 camions par jour, dans les deux sens.

Et demain, pour améliorer encore la mobilité et fluidifier le trafic? La Ville a deux grandes priorités : l’aménagement du rond-point sur la Nationale 4, à hauteur du Groupe d’assurances avec un accès direct à l’hôpital et une voie sécurisée le long des commerces; et l’aménagement du tronçon desservant la zone commerciale de la Pirire, entre les deux ronds-points.

Les différentes étapes du contournement :

  1. La route industrielle du Gerny – rue du Parc industriel. Elle a permis de dédoubler la N86, dans la traversée de On-Hargimont-Marloie.
  2. Le rond-point du Carmel-Chaussée de Liège (1996)
  3. Liaison chaussée de l’Ourthe-chaussée de Liège (1997)
  4. Liaison chaussée de Liège vers Wex (2000)
  5. Rond-point du Wex et 500m vers la N4 (2002)
  6. Liaison jusqu’à la N4 (2003)
  7. Deux ronds-points et pont sous la N4 et bretelles (2005)
  8. Terrassement zone sud et rond-point rue du Parc industriel (2016)
  9. Finition zone sud (route) et pont cadre rue du Vivier (2017)
  10. Liaison N4 vers la rue du Vivier (2018)