Coronavirus : plan de relance de la Commune


coronavirus-plan-de-relance-de-la-commune

Vous trouverez ci-dessous le communiqué sur le plan de relance économique, social, environnemental et culturel de la Commune de Marche-en-Famenne adopté le mercredi 3 juin par la Commission pluraliste composée de représentants de tous les groupes politiques présents au Conseil communal.

« Depuis le début de la crise sanitaire du Covid-19, la Ville de Marche-en-Famenne a fait montre de solidarité pour soutenir ceux qui étaient en première ligne. Le Bourgmestre, André Bouchat, a aussi annoncé dès le début qu’un plan de relance économique, social, environnemental et culturel serait proposé pour les victimes collatérales de cette crise, en complément des mesures prises par la Wallonie et le Fédéral.

Pour répondre le plus largement possible aux besoins, la Ville était également en attente de garanties de la Wallonie de pouvoir constituer un véritable fonds de compensation. Aujourd’hui, c’est chose faite, à travers la possibilité récemment laissée aux Communes de financer les mesures de relance via un emprunt.

Ce plan de relance, le Collège communal a souhaité qu’il puisse être discuté et adopté par une Commission pluraliste ouverte à tous les groupes politiques représentés au Conseil communal.

Cette Commission, présidée par le bourgmestre, s’est réunie ce mercredi 3 juin après-midi dans un climat très constructif, en présence de :

  • Gaëtan Salpéteur, président du CPAS (PS)
  • Bertrand Lespagnard, conseiller communal (MR)
  • Nicole Graas, conseillère communale (Ecolo)
  • Nicolas Grégoire, premier échevin (cdH)

Le plan de relance vient s’ajouter aux actions entreprises dès le début de la crise (achat de masques pour les services de première ligne et pour la population, acquisition d’un respirateur pour l’Hôpital princesse Paola, etc.) et à l’importante perte de recettes que la Ville subit et va subir. Nous essaierons de les compenser en puisant pour partie dans le boni du compte 2019.  

Après analyse des conséquences de la crise sur le tissu économique, social, culturel et scolaire de la commune, la Commission a adopté à l’unanimité un plan qui vise à soutenir et relancer à court et moyen terme l’activité. Ce plan pourra être ajusté, voire renforcé, notamment en matière d’aide au secteur culturel, et au vu de difficultés nouvelles qui pourraient apparaître.

La mise en application (dates, etc.) et les dispositions pratiques seront annoncées dans les meilleurs délais. Ce plan fera l’objet d’une approbation au Conseil communal du 15 juin.

Quelles mesures pour le plan de relance ?

Octroi de chèques locaux :

  • D’une valeur de 50 euros pour remercier l’implication du personnel soignant de première ligne (personnel de l’Hôpital Princesse Paola, de la Zone de secours, des maisons de repos, médecins généralistes, infirmières et aides-soignantes à domicile…).
  • D’une valeur de 30 euros par ménage : le coût de la vie ayant augmenté pendant la période du coronavirus.
  • D’une valeur de 50 euros, dans un esprit social, pour aider les chômeurs (ayant 15 jours de chômage indemnisés au minimum et n’ayant pas bénéficié d’un complément de salaire de son entreprise, entre le 1er mars et le 30 juin,) et les minimexés domiciliés sur le territoire de la commune.

Ces chèques locaux pourront être cumulatifs, si un citoyen se retrouve dans plus d’un cas de figure.

Soutien et prêt aux indépendants, TPE et PME confrontés à la crise :

  • 6.000 euros pour soulager les trésoreries, à certaines conditions, en complément notamment du prêt de 10.000 euros d’Idélux Finances.
  • Coaching gratuit avec l’aide de la Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge, membre ou pas de la CCILB.

Commerce et Horeca :

Stationnement en centre-ville (horodateurs) : 

  • Gratuité jusqu’au 15 septembre.

Taxe sur les nuitées :

  • Exonération du 1er avril jusqu’à la fin septembre.

Taxe sur les terrasses :

  • Exonération pour toute l’année 2020.

Taxe sur les débits de boissons :

  • Exonération pour toute l’année 2020.

Plateforme de livraison pour Horeca :

  • Soutien à une plateforme de livraison à domicile pour l’Horeca.

Terrasses :

  • Etude avec les représentants de l’Horeca d’une restructuration de l’occupation du domaine public et aide éventuelle à l’achat de mobilier esthétique pour les terrasses.

Magasins éphémères :

  • Création d’un fonds pour aider à la mise sur pied de magasins éphémères.

Circuit court :

  • Création d’un fonds pour soutenir les circuits courts.

Promotion de la commune de Marche :

  • Financement d’une campagne de promotion du tourisme et du commerce local.

Culture :

  • Etude de modalités d’actions avec le secteur culturel.

Enseignement :

  • Suite aux difficultés rencontrées dans le suivi à distance dans l’enseignement primaire, achat à la rentrée scolaire de septembre 2020 d’ordinateurs pour les élèves de 6e primaires, avec un coaching notamment du corps enseignant. Ces ordinateurs resteront la propriété des écoles.
  • Etude d’un soutien à l’acquisition d’un ordinateur pour les élèves marchois dès la première année du secondaire en fonction du revenu des parents.

Verdurisation :

  • Pour embellir encore notre commune et la rendre plus attractive, création d’un fonds pour la verdurisation des façades des particuliers.

Immondices :

  • Pour compenser la fermeture des parcs à conteneurs, six cachets au lieu de douze habituels seront demandés sur la carte pour obtenir la prime de fréquentation.

Toutes ces propositions ont été concertées unanimement par l’ensemble des membres de la Commission. Pour autant que ce plan constitue une aide efficace et substantielle, nous essaierons d’obtenir l’accord pour le prêt annoncé par la Wallonie, soit 17.500 habitants X 100 euros, ce qui correspondra à un remboursement annuel d’environ 100.000 euros par an en 20 ans. »

Les membres de la Commission

André Bouchat,

Gaëtan Salpéteur,

Bertrand Lespagnard,

         Nicole Graas,

Nicolas Grégoire.