Votez pour les Belfius Smart Awards 2016.


votez-pour-les-belfius-smart-awards-2016

La Ville de Marche-en-Famenne a été retenue parmi dix projets des Belfius Smart Awards 2016, dans la catégorie des villes de moins de 30.000 habitants. Il s’agit du projet de la plateforme commerciale (cap.marche.be). Cette plateforme a été lancée avec l’Agence de développement local (ADL) et l’association des commerçants Cap sur Marche.

Un prix du public est aussi décerné. Aidez-nous à gagner ce prix en votant, jusqu’au 14 mai.

Ci-dessous, le lien où vous pouvez aller voter.

Votez pour le projet.

 

Voici le descriptif du projet présenté :

Cap.Marche.be: une visibilité pour les commerçants

Cap.Marche.be est l’annuaire en ligne des commerces et entreprises marchois. Par une simple recherche, vous accédez rapidement au service. Une idée brillante, née de la volonté politique de soutenir le commerce local.

Pour un commerce ou une profession libérale, les possibilités d’être visible sur le Net sont multiples. Souvent, il s’agit d’une interface individuelle. À Marche-en-Famenne, en revanche, l’association des commerçants Cap sur Marche, l’agence de développement local (ADL) et l’administration ont travaillé main dans la main pour développer une plate-forme interactive. Chaque commerçant peut aujourd’hui avoir sa vitrine personnalisable sur le web.

Rassembler plutôt qu’individualiser

L’outil Cap.Marche.be permet à l’association des commerçants de se doter d’une interface web où elle met en avant les actions commerciales prévues au niveau tant collectif qu’individuel. Les commerçants disposent quant à eux d’une vitrine sur le Net, personnalisable avec des «calls to action» adaptables selon le type de commerce, de profession, etc.

«L’ADL dans sa mission d’accompagnement des commerçants, a joué ce lien  entre les différents partenaires», souligne Anne-Sophie Dothée, responsable de l’ADL. «Il y a eu, entre la Ville et les commerçants, un vrai travail d’accompagnement et de co-construction autour de ce projet.»

Il faut fédérer les commerçants plutôt que de travailler avec chacun d’entre eux individuellement
Ana Aguirre, responsable Smart City

Marche-en-Famenne a pris le tournant du numérique voici une vingtaine d’années déjà. Comme le rappelle Ana Aguirre, responsable Smart City, l’administration n’est pas novice en la matière: «D’autres solutions pour promouvoir le commerce de proximité existent mais aucune n’est satisfaisante à nos yeux. Souvent, il s’agit de solutions individuelles. Nous sommes convaincus qu’il faut d’abord fédérer les commerçants pour qu’ils se sentent impliqués. Si on leur fournit juste l’outil, sans mode d’emploi ni suivi, cela ne fonctionne pas.»

Un dialogue constructif entre le public et le privé

Peu importe la profession exercée, être présent sur l’Internet est une condition sine qua non. Et chacun est accompagné dans la transition numérique de son commerce. Workshops, conférences et cycles de formation sont proposés pour maîtriser l’outil. «Dès le début du projet, il y a eu une émulation», se réjouit Ana Aguirre. «Des commerçants sont devenus ambassadeurs: ils expliquent le fonctionnement et les avantages de Cap.Marche.be. Même les personnes qui n’avaient jamais utilisé un PC ont d’emblée compris l’intérêt d’être présent sur l’interface.»

Ce projet s’inscrit dans un partenariat public-privé très étroit. Des collaborations ont vu le jour et les compétences multiples nécessaires à ce projet se sont mises en place. «La frontière entre les politiques et les commerçants s’estompe, un dialogue constructif s’installe», se réjouit la responsable de l’ADL. «Les commerçants se sentent plus forts, ils ne se voient plus comme des concurrents.»

Cap.Marche.be est un outil qui évoluera avec le temps. La Ville est dans la première phase du projet: offrir de la visibilité aux commerçants marchois. Avec succès, puisqu’en trois ans, le nombre de commerces présents sur Cap.Marche.be a été multiplié par 2,5, passant de 60 à 152.