Projet Life



fleur

Les projets LIFE (L’Instrument Financier pour l’Environnement) existent depuis 1992. Ce sont des projets de protection de l’environnement cofinancés par l’Union Européenne. Plusieurs types de projets LIFE existent, mais le projet qui nous intéresse s’intègre dans les projets LIFE-Nature. Ceux-ci visent la restauration et la conservation des habitats naturels menacés et des espèces protégées dans l’Union européenne à travers le réseau Natura 2000.

Arrivé à son terme, et bien qu’aillant travaillé d’arrache-pied, le projet LIFE Hélianthème, consacré à la protection de cette petite fleur jaune typique des pelouses calcaires, laissait derrière lui encore de nombreuses choses à faire. Un nouveau projet, coordonné par Natagora, a démarré l’été 2014. Son nom: LIFE+ Pays mosan (2014-2020).

Il concerne 40 sites Natura 2000 en Wallonie et couvre un territoire allant de Visé à Rochefort et de Theux à Huy. C’est ainsi un ambitieux programme de protection et de restauration d’espèces et de milieux menacés, centré sur la Meuse mitoyenne.

Un LIFE pour protéger des habitats et des espèces :

fe9f6ef7f9Parmi les habitats ciblés, certains ont une origine agropastorale telles les pelouses calcicoles, souvent en mosaïque avec les pelouses rupicoles, et leurs formes de transition vers les prairies maigres de fauche ou les pelouses acidophiles.

Un autre habitat cible a quant à lui une origine minière ou industrielle (beaucoup plus rarement naturelle) : ce sont les pelouses calaminaires (ou métallicoles).

afd25a8727En Wallonie, ce projet va également s’attacher à améliorer les conditions de vie de 4 espèces de chauves-souris : le petit rhinolophe, le grand rhinolophe, le grand murin, et le vespertilion à oreilles échancrées.

 

 

 

Les actions menées en faveur de ces espèces se fonderont sur deux axes principaux:

  • amélioration de la qualité et de la connectivité des terrains de chasse grâce à la plantation de haies, de bandes boisées et de vergers ainsi que la création de mares…
  • la protection, l’amélioration et la création de gîtes de reproduction afin d’améliorer le succès reproductif de ces chauves-souris.

Quel territoire concerné à Marche-en-Famenne?

Situé en limite sud de la zone de projet, ce territoire s’étire principalement sur la bande Calestienne. Il englobe la vallée de la Lomme et de la Wamme jusqu’à Rochefort.

Une très grande diversité de milieux est rencontrée : forestiers (hêtraie calcicole, érablière de ravins, forêts alluviales), ouverts (pelouses sur calcaire, prairies de fauche, mégaphorbiaies, prairies humides) et rocheux (rochers et éboulis calcaires).

natagora natuurpunt region_wallonne life natura2000